dimanche 15 mai 2011

Oui je le veux!


Je sais, une fois de plus, je ne suis pas très actuelle dans mes propos, mais je ne peux passer sous silence cet événement historique dont près de deux milliards de personnes ont été témoins à la fin avril: le mariage du prince William et de Kate Middleton.

Si le premier ministre David Cameron avait déclaré que cette journée serait un congé férié, eh bien ce n’était pas pour tout le monde, moi y compris. J’ai donc «travaillé» le 29 avril dernier. Je dis travailler entre guillemets, car nous avons obtenu la permission de regarder le mariage en direct à la télévision. Donc vers 11h, la plupart des gens ont quitté leur bureau pour aller voir une page d’histoire se tourner en direct et en HD!

Je n’étais pas née lorsque Charles et Diana se sont mariés, mais il était hors de question que ce manque le mariage de Will, surtout vu que j’étais sur place. Étant donné mon agoraphobie, je n’étais pas trop peinée de devoir travailler et de manquer ce bain de foule. D'ailleurs, on nous a tellement fait peur dans les médias avec cette foule qui allait s’amasser dans les rues de Londres. La TfL avait même une page spécialement conçue pour indiquer tous les détours, les retards et autres problèmes de transport. Afin d’éviter tout cela, j’ai décidé de partir d’avance afin d’arriver au bureau en un morceau. Wow, je n’aurais jamais pensé que le métro serait vide à ce point, il devait y avoir 8 personnes dans le top dans mon wagon (d’habitude c’est l’inverse, il ne reste que 8 places libres!). Lorsque je suis arrivée à Bond Street, ma station pour le boulot, la sortie habituelle qui donne dans le centre commercial était fermée (congé férié oblige!). Je suis donc sortie par Oxford Street qui est mon pire cauchemar, puisque c’est toujours bondé de monde, mais là non. Une vraie ville fantôme, c’est à ce demander quand les zombies vont sortir tellement il y avait pas âme qui vive dans les alentours. Bref, tout ça était très surprenant… mais comme la fille de la sécurité m’a dit, marche 10 minutes vers le sud et là, tu verras où sont tous les gens.

Nous nous sommes donc réunis dans la salle commune vers 11h afin d’assister à la cérémonie. Il y avait vraiment beaucoup de gens, des gens que je n’avais jamais vus auparavant, il faut croire que bon nombre d’entre eux mangent dans leurs bureaux… M’enfin, l’important c’est qu’on ait pu regarder la cérémonie. En fifille que je suis, j’avais deux grandes interrogations : que quoi avait l’air la robe et qui en était le designer? J’ai été bien contente de voir que les rumeurs étaient fondées et qu’il s’agissait d’une robe Alexander McQueen designée par Sarah Burton. 

Et quelle robe! Un look classique et moderne à la fois, somptueuse sans faire trop dans le flafla. On avait tellement parlé, et on en parle encore, de la traîne trop longue de la robe de Diane, Kate ne voulait sûrement pas y être associée, il faut croire qu'avoir sa bague de fiançailles devait être bien suffisant.


Je n’avais jamais assisté à un mariage royal ni a un mariage en anglais. J’ai été un peu surprise par le nombre de chants qu’il y a eu au cours de la cérémonie et comment chaque invité devait y participer avec son petit cahier de paroles.

La mode au chapeau et au fascinator est encore très forte en Angleterre et on a eu droit à de très beau et très étrange spécimens. Combien d’épingles à chapeau ont été nécessaire pour faire tenir le chapeau de Victoria Beckham (et surtout comment une femme enceinte peut marcher avec de pareils talons!). 

Mais surtout et avant tout, comment se fait-il que la princesse Béatrice n’ait eu aucun jugement ou commentaire d’une autre personne avant de se présenter au mariage avec une telle horreur sur la tête. 

Tant pis pour elle, elle est maintenant une risée sur Internet avec tous les sites qui parodient son fascinator. Celui que je préfère le plus, c’est la ressemblance avec les demi-sœurs de Cendrillon dans la version de Disney.

Une occasion spéciale en entraîne une autre, nous avons pu monter sur le toit afin de voir le défilé aérien des avions militaires pour célébrer le mariage. Un collègue a même affirmé qu’en 24 ans de service, c’était la première fois qu’il avait l’occasion de monter sur le toit. Alors moi après 3 mois de service, c’est vraiment l’expérience d’une vie. Certains autres collègues ont été un peu déçus d’avoir pris congé ce jour-là! Comme ils disent en anglais, «snooze, you loose». Et il n’y a rien de plus vrai, car en montant sur le toit, nous avons manqué la scène du baiser sur le balcon, mais bon pour ça y’a toujours YouTube… 



Peu importe, William et Kate ont maintenant les titres respectifs de duc et duchesse de Cambridge.

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. Fin.


3 commentaires:

  1. Et bien je ne sais pas dans les autres pays mais en France on a eut la retransmission en direct pendant les heures qu'a durée le mariage, puis rediffusion intégrale le lendemain samedi car notre président de la république n'a pas daigner instaurer un jour férié. :-)))))))
    Beau mariage avec une ressemblance frappante avec cendrillon :-))) y comprit pour les mariés :-))

    RépondreSupprimer
  2. Merciii!!! :) C'est drôle de savoir que les rues étaient désertes à certains endroits! Les vidéos montraient seulement la foule, alors on avait l'impression que toutes les rues de Londres étaient envahies par la foule! Ma partie préférée de la cérémonie, c'est quand le couple est parti en Aston Martin : ils avaient l'air plus détendus!

    RépondreSupprimer
  3. Salut vanessa,
    finalement il s'est vendu une somme rondelette le fameux chapeau !! Une histoire qui se termine
    bien !! Comme tous les contes de fées...

    RépondreSupprimer