jeudi 6 septembre 2012

En vacances avec ma maman: Les châteaux de la vallée de la Loire


Après notre séjour à Paris, nous avons pris le train en direction de Blois et des châteaux de la vallée de la Loire, et ce, afin de respecter ma fameuse résolution. Paris était une exception à la règle vu que c'était une demande spéciale de ma maman, mais pour le reste j'étais responsable d'organiser un voyage presque tout compris!

La France, ce n'est pas aussi grand que le Canada, mais aucune des régions ne se ressemble et il y a beaucoup à voir et à faire. Après avoir considéré plusieurs plans, j'ai finalement opté à la vallée de la Loire, car ma maman et moi aimons beaucoup nous balader à vélo et comme la région est plutôt plane c'était idéal pour aller visiter les châteaux. Malheureusement, la température était pas mal imprévisible et nous avons privilégié la navette, ce qui n'était pas plus mal!

Donc, plutôt habituée à voyager avec mon sac à dos dans les auberges de jeunesse, il a fallu que j'adapte mon style à ma compagne de voyage. Paris, c'était sans souci, je connais bien et je m'étais fait recommandé un hôtel, voilà deux doigts dans le nez, mais Blois et Bordeaux, euh je connais pas. Si je connais des gens qui viennent de Bordeaux, bien eux ne séjournent pas à l'hôtel donc dans ce temps-là, il faut trouver par soi-même. Première étape, j'ai commencé à regarder les hôtels suggérés dans mon guide Lonely Planet, puis il faut aussi les comparer sur TripAdvisor, car il n'y a rien de mieux que d'avoir l'avis d'autres voyageurs et de voir leurs photos à eux.

J'ai donc trouvé une petite auberge à Blois, Côté Loire, auberge ligérienne, très bien située (sauf quand Google Maps vous donne le mauvais emplacement, comme quoi rien n'est fiable à 100%). Nous avons finalement trouvé l'auberge Côté Loire, elle se trouve ici et non de l'autre côté de la Loire! Nous avons été très bien accueillies par Thierry et Laurent, les proprios de l'auberge. À Paris, nous avions décidé de prendre des petits déjeuners sur le pouce, mais à Blois, nous avons pris le petit-déj à l'auberge et nous n'avons pas regretté notre choix! Un giga buffet avec des croissants, des baguettes, de la confiture, des viandes, des fromages, des fruits, des oeufs, bref un vrai déjeuner de bûcheron si on prend un peu de tout! Il y avait aussi une super belle terrasse, mais la température ne nous a pas vraiment permis d'en profiter, dommage!

Blois c'est minuscule et comme toute ville minuscule de France, rien n'est ouvert le dimanche et c'est très limité le lundi et le mardi aussi. Donc disons nous n'avons pas eu l'embarras du choix pour les restos, puisque nous sommes retournées deux jours de suite au même!
Photo : Maman
Dans mes plans, je voulais visiter peut-être un ou deux châteaux, je ne pensais pas que c'était faisable d'en faire plus. Nous avons changé nos plans quand Clémentine à l'office de tourisme de Blois nous a affirmés que 2 à 3 châteaux par jour, c'était amplement faisable selon notre mode de transport et le temps que nous passions à chaque château si on partait tôt le matin! Alors, voilà, nous avons acheté un Pass'Châteaux pour Blois, Chambord et Cheverny, en plus d'un billet de navette pour la journée. Puisque nous avions encore le temps, nous avons visité de suite le Château royal de Blois.

Encore une fois, j'ai décliné l'offre de l'audioguide, mais je ne pouvais m'empêcher de vouloir comprendre pourquoi il y avait des porcs-épics partout dans le château. Que faisait cet animal typiquement canadien dans un château en plein milieu de la France? Et les dessins étaient clairs, il n'y avait aucune confusion avec un hérisson, son cousin européen.

C'est dans la boutique souvenir que j'ai finalement trouvé ma réponse sur une carte postale! Il s'agissait de l'emblème du roi Louis XII qui a occupé les lieux pendant le XVe siècle. En faisant des recherches sur le web, il semblerait qu'il existe plusieurs espèces de porcs-épics, dont une qui serait originaire du sud de l’Italie et qui aurait été importée en France par les Romains. Ah tout ce que l'Internet peut nous apprendre!!

Les photos de Blois se trouvent sur Flickr ici.

Le lendemain, nous avons pris la première navette en route vers Chambord, c'était le château que je voulais absolument voir. Je n'ai pas été déçue si ce n'est de l'exposition temporaire trop contemporaine au deuxième étage qui ne s'agençait pas du tout avec le reste de la visite. Désolée, mais je ne vois pas le but de refaire une copie de L'Origine du monde de Gustave Courbet avec de vrais poils. Bref, passons au sujet qui nous intéresse, le château de Chambord!

La journée était plutôt grise en matinée, mais je crois que nous n'aurions pas vu le château du même angle et avec les mêmes couleurs s'il avait fait soleil. Le château est reconnu pour son escalier à double hélice, un escalier deux dans un que l'on peut descendre sans jamais être vu de la personne qui monte, ou presque vu qu'il a des fenêtres maintenant!
Photo: Maman
Je crois que ce que j'ai aimé le plus, c'est de pouvoir me promener librement sur le toit et de voir le travail des artisans (et du temps) sur la toiture et les tours, mais aussi de voir l'étendue du domaine de Chambord où l'on peut se promener dans le parc et si nous sommes chanceux (et silencieux), il est possible d'observer des sangliers et des chevreuils. Il ne faut pas oublier que la première fonction du domaine de Chambord était de servir de territoire de chasse!

Par ici, pour les photos de Chambord.

Une fois notre visite terminée, le soleil nous a finalement honorés de sa présence et nous avons quitté Chambord pour le château de Cheverny ou, pour les amateurs de Tintin, le château de Moulinsart!

Le château de Cheverny, contrairement à celui de Chambord, est un domaine privé et le château est d'ailleurs encore habité, donc on peut seulement en visiter une partie. Les salles que l'ont peut visiter sont entièrement décorées au goût de l'époque. Souvent, je trouve les décors très beaux, mais des fois c'est tellement surchargé qu'on se demande si on peut vraiment vivre entouré d'autant objets décoratifs!
Photo: Maman

Cheverny, c'est aussi le château duquel s'est inspiré Hergé pour le domaine du capitaine Haddock, le château de Moulisart. On peut d'ailleurs, en payant des frais d'entrée supplémentaires, visiter une exposition sur Tintin réalisée en collaboration avec la Fondation Hergé. Pour les amateurs de la bande dessinée, je crois que ça vaut les euros d'extra!

Le château de Cheverny possède aussi de très beaux terrains où on trouve un immense potager où poussent fleurs et légumes de toutes sortes. De toute beauté et très appétissant!

C'est ici pour voir le reste des photos de Cheverny.

Donc finalement, Dame Nature ne nous a pas fait la vie trop dure et nous avons pu apprécier notre journée dans la vallée de la Loire, mais bien contente d'avoir pris la navette au lieu du vélo!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire